Le MDM Évolutionnaire™ est une nouvelle approche pour créer des données de référence fiables et consolidées tout en minimisant les coûts et les délais des projets MDM traditionnels.

Qu’est-ce que le MDM Évolutionnaire™?

Le MDM Évolutionnaire™ diffère du MDM traditionnel car il a été conçu dès le départ avec l’hypothèse que les besoins des organisations changent et évoluent dans le temps. Ces évolutions se produisent lorsque les organisations ajoutent de nouveaux domaines fonctionnels, modifient des domaines existants, créent de nouvelles règles de validation et d’enrichissement ou changent les processus de gouvernance.

Le MDM Évolutionnaire™ se définit par ses trois principes fondamentaux :

  • Meilleur rapport temps-valeur
  • Évolution itérative
  • Données sécurisées

Meilleur rapport temps-valeur

Lorsque vous cherchez à faire en sorte que la durée du projet soit la plus courte et les coûts de chaque évolution incrémentale de votre MDM soient les plus faibles, alors votre solution MDM ne doit pas vous forcer à effectuer des changements dans votre infrastructure informatique ou dans vos processus et workflows existants.

Écrire du code qui lie vos applications métier à une version spécifique de modèle de données MDM peut être très coûteux en développement et en maintenance. Ceci est d’autant plus vrai si vous vous attendez à ce que votre MDM change et évolue au cours du temps.

Des changements peuvent être attendus, mais en aucun cas votre infrastructure MDM ne devrait vous les dicter. Idéalement, votre infrastructure MDM devrait simplement accepter les données qui lui sont fournies par vos applications métier, quel que soit le mécanisme technique retenu. Elle devrait naturellement créer des versions de données de référence fiables et consolidées pour les mettre à disposition d’autres applications consommatrices dans le Système d’Information, encore une fois quelle que soit l’interface d’échange retenue.

Une solution MDM Évolutionnaire™ doit être construite sur une architecture ouverte qui requiert zéro changement dans l’infrastructure technique existante et qui ne doit forcer aucun changement dans les processus et workflows existants.

Évolution itérative

Au cours du temps, les besoins MDM des organisations évoluent. Cela peut avoir un impact sur la « forme » d’un domaine existant :

  • de nouvelles règles de validation sont ajoutées au processus de gouvernance;
  • de nouvelles applications sont connectées à la plate-forme impliquant de nouveaux attributs;
  • des changements sont effectués dans le modèle de données pour ajouter de nouvelles entités, de nouvelles relations et attributs;
  • des données externes sont utilisées pour enrichir les données existantes des applications.

Et cela peut également impacter l’« ampleur » des Master Data du fait de l’ajout d’un nouveau domaine fonctionnel :

  • Les données de référence Client sont ajoutées pour l’analyse décisionnelle;
  • Les données de référence Fournisseur sont ajoutées pour un meilleur suivi de la consolidation financière;
  • Les données Produit sont ajoutées en préparation du projet « Market Place » ou pour partager le catalogue produits avec des partenaires extérieurs.

Ce processus permanent d’évolution des besoins se traduit par une pression sur les équipes métier et sur les architectes de données. Ils doivent d’abord comprendre le modèle existant puis ils doivent modéliser les changements avant de finalement analyser l’impact de ces changements sur l’ensemble des applications du Système d’Information.

Une solution MDM Évolutionnaire™ se base dès le début sur l’assomption que le modèle de données changera au cours du temps. La philosophie de conception facilite grandement le développement et la maintenance de modèles de données sémantiquement complets par les analystes métier et les architectes de données. La modification ou l’extension des domaines MDM déjà modélisés est aussi simple qu’un changement de configuration. La gestion de Version des modèles de données avec la possibilité d’accès simultané à différentes versions de modèle dans la même instance de MDM est le point fondamental d’un MDM Évolutionnaire™.

Données sécurisées

Dans un environnement de Master Data complexe, ce n’est pas seulement le modèle de données qui change et qui évolue. Le contenu des données change également. Il change du fait de modifications dans les applications sources qui créent des Master Data, par l’ajout d’une nouvelle application émettrice publiant des informations supplémentaires dans le MDM, ou encore du fait de l’ajout de nouvelles règles devant être déclenchées pour consolider les données de référence.

Ces évolutions de données dans la plate-forme MDM reflètent tout simplement la réalité du terrain. Le problème survient lorsque les organisations doivent accéder et analyser leurs données de manière cohérente dans le temps. Si, par exemple, un changement dans les données impacte une catégorie financière en milieu d’année fiscale, il peut se traduire en données agrégées incorrectes en fin d’année fiscale provoquant des désastres d’interprétation des chiffres, difficilement remédiables.

Il devient donc important que les données de référence consolidées puissent être gérées en Version et accédées telles qu’elles étaient à un certain point dans le temps.

  • Les applications financières doivent être en mesure de disposer d’une vue cohérente des centres de coûts sur une année fiscale, et ce, même si les données ont évolué cette même année;
  • Les applications décisionnelles doivent pouvoir créer des rapports et des analyses en cohérence « avec une version donnée » des classifications de clients, au même moment où les données de référence de ces mêmes clients sont modifiées massivement dans les applications sources;
  • Les analyses de données doivent être stables dans le temps durant les opérations de fusion/acquisition. La performance opérationnelle et les obligations légales doivent pouvoir être clairement délimitées avant et après les opérations d’acquisition des chacune des filiales.

L’audit et la traçabilité de la provenance des données de référence (« Golden Data ») est importante pour augmenter le degré de confiance des applications qui les utilisent. Proposer à des utilisateurs métier un enregistrement de données dont ils ne comprennent pas la provenance peut tout simplement dégrader leur confiance dans les données de référence. Ces utilisateurs métier doivent donc pouvoir identifier les systèmes et les applications qui ont contribué à la composition d’un certain enregistrement de référence et accéder également aux règles de consolidation qui ont été retenues par les administrateurs de données.

Une solution MDM Évolutionnaire™ doit permettre aux utilisateurs métiers d’accéder aux données de référence telles qu’elles étaient à n’importe quel instant dans le temps de leur évolution. Des fonctions de traçabilité doivent leur permettre en outre de suivre la donnée de référence depuis sa création dans les systèmes sources jusqu’à sa mise à disposition dans le MDM au travers des divers enrichissements, validations et autres processus de gouvernance.

Pourquoi le MDM Évolutionnaire™?

Le MDM Évolutionnaire™ existe pour palier l’incapacité des solutions MDM traditionnelles à gérer de manière performante les changements et les évolutions des besoins exprimés. Les solutions de MDM traditionnelles abordent ce challenge d’implémentation en partant du principe qu’une bonne analyse des besoins permet l’implémentation de modèles de données qui ne changeront pas dans le temps.. Ce n’est tout simplement pas le constat effectué par les directions métier. Car inévitablement des changements surviennent et alors les solutions MDM traditionnelles apportent peu pour aider la direction des systèmes d’information à les modéliser et à les implémenter, et encore moins à gérer le cycle de vie de nouvelles versions de données ou de modèles de données.

Les produits qui sont conçus en se reposant sur les principes de MDM Évolutionnaire™ s’attendent à avoir de changements dans l’ampleur, la forme et le contenu du MDM. Ce principe, certes simple mais fondamental, se traduit par des produits qui facilitent grandement la conception et l’implémentation des projets initiaux et réduisent considérablement les coûts et les délais des projets suivants.

Semarchy croit que la Direction des Systèmes d’Information (DSI) reste méfiante au regard des promesses de stratégies de gouvernance de données basées sur des projets Big-Bang. Cette même DSI ne veut plus être forcée de réécrire les processus métiers des applications existantes pour s’adapter à la solution MDM. Semarchy croit que l’approche MDM Évolutionnaire™ apporte la réponse aux changements permanents des besoins exprimés et aux projets rapides et fonctionnant par cycles itératifs, plus faciles à mettre en œuvre et plus faciles à déployer.

Etapes Suivantes