Le Challenge du ROI: Le MDM Piloté par la Valeur

Un exercice fréquent auquel chaque expert MDM est confronté est celui de la mesure du retour sur investissement (ROI). Ce dernier souffre hélas du syndrome du yéti: Certains croient en lui, d’autres non, mais personne n’est capable de prouver son existence par des faits.

Demander à un expert MDM une question aussi simple que « Quel sera le ROI de ce projet MDM? » conduit souvent à un grand spectacle d’illusionniste, ou à une mine ébahie.

En ces temps économiquement difficiles, les directions générales sont en droit de demander un ROI quantifiable pour chaque dépense et une mesure des résultats. En quelques mots, une initiative MDM pilotée par la valeur.

Je ne dis pas qu’il est  facile de mesurer le ROI d’un projet. Néanmoins, deux étapes sont obligatoires dans une itération MDM pour assurer que l’initiative  est vraiment pilotée par la valeur:

  • L’état de lieux initial de la qualité des données fait avant le début de l’itération. Cette étape permet à la fois de pointer les problèmes métier et ceux dans les processus à résoudre, et de définir par la même les objectifs de l’itération.
  • La prise de métriques de qualité des données et de performance des processus de gestion des données, faite après l’itération MDM, puis répétée régulièrement pour mesurer la pérennité du projet.

Les différences mesurées objectivement en termes de métriques sur les données et les processus sont les valeurs de base pour quantifier le ROI. Elles doivent être combinées avec les entrées fournies par les métiers pour convertir les nombres techniques (doublons, enregistrements invalides, durée d’un processus de création, etc.) en nombres métier (nombre de clients, revenu, problèmes évités, etc.), et finalement en nombres pour la direction ($, £ et €).

Les métiers, qui sont en droit de mettre en cause la valeur du MDM, doivent être mis à contribution pour aider à la définition des règles de conversion. Pourquoi? Parce que la difficulté ne réside pas dans la récupération des métriques, mais dans la définition des règles de conversion. Par exemple: « Combien de nouveaux clients pouvons-nous attendre si nous augmentons la qualité des données client de x%? »

Chez Semarchy, nous pensons que prendre le pouls de vos données et de vos processus de gestion des données doit être simple, et surtout doit faire partie de la solution MDM. C’est pourquoi nous avons ajouté un nouveau composant dans notre plate-forme de MDM Évolutionnaire™. Nous l’avons simplement nommé Convergence Pulse.

Tableau de bord d’exemple Convergence Pulse : Qualité des Données par Transaction

Tableau de bord d’exemple Convergence Pulse : Performance des Workflows

Métriques de Convergence Pulse dans Tableau Desktop.

Plus d’Infos sur Convergence Pulse

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *